jeudi 18 juin 2009

Black Isle Brewery - Munlochy

As usual, a translation for English speaking fellows is ready in the first comment.

Ok, ça fait quasi deux mois que je n'ai plus écrit, désolé de vous avoir délaissé. Mais régalez vous, car voici un sémillant article sur la Black Isle Brewery.

Pour vous situer, la Black Isle, ce n'est pas une île, mais bien une presqu'île à un jet de pierre d'Inverness et donc en Ecosse. Je vous renvoie à la petite carte.










Et sur cette île qui n'est pas une île, il y a le petit village de Munlochy, en suivant les panneaux, on arrive à la brasserie. Il faut être attentif, j'ai du faire deux demi-tours, mais j'étais distrait par le paysage.




Au bout de la petite route sinueuse, le hangar se dresse dans une clairière et l'annexe en bois fait office de centre des visiteurs et de magasin. La visite, faite par une charmante dame, a débuté par la présentation des ingrédients nécessaires à la fabrication de ce fabuleux breuvage: eau, houblon, orge malté, froment (pour la bière blanche). Notre hôtesse a continué par le processus de fabrication (vous connaissez hein?) pour terminer par l'arrière salle high-tech ou se fait le capsulage et l'empaquetage. O.K. "high-tech" est un grand mot vu que tout se fait manuellement.





Cette brasserie a commencé son activité en 1998, sur le site ou se dressait une ancienne brasserie en 1790 et dans une région réputée pour la qualité de ses céréales. Le but du fondateur et actuel directeur est de produire des bières de haute qualité avec des ingrédients totalement organiques et issus de l'agriculture biologique. Aussi, tous les matériaux utilisés sont des matériaux recyclés - pas pour la bière hein, pour le papier, les cartons, etc... . Leur motto est "Save the Planet - Drink Organic". Depuis sa création, le chiffre d'affaire croît de 50% chaque année; et depuis peu elle entretient un partenariat avec un pub d'Inverness.



La brasserie est sur le point de s'agrandir pour pouvoir commencer l'exportation.

Un point crucial: les bières produites par la Brasserie. Je vous inviterai à vous rendre sur le site pour plus de détails. Et leur choix est loin d'être petit.

Bien entendu, on en a goûté. Mais comme tout bon produit, elles méritent une seconde dégustation.

A bon entendeur,

Fred

3 commentaires:

  1. It’s been two months since I wrote and I am sorry for forsaken you. But here is a brand new and wonderful article on the Black Isle Brewery.
    Just to give you the location, Black Isle is not a Isle but peninsula, at short range from Inverness in Scotland. See the little map.

    On this Isle that is not an island, you will find the little village of Munlochy, following the sings, and you will be led to the brewery. Be careful and pay attention, I had to turn around twice. I must admit I was distracted by the scenery.

    At the end of the winding single track road, there stands the shed in the middle of a clearing and the annexe is the visitor centre and the shop. The visit, done by a charming lady, began by the presentation of the ingredients necessary for the making of this fantastic beverage: water, hops, malted barley, wheat (for white beer). Then our hostess carried on with the making process – you know it, don’t you? – And ended with the high-tech room where the bottle top is set and the bottles packed. High-tech is maybe an overstatement as everything is done manually.
    The brewery started its activity in 1998 on an ancient brewery site (1790) and in an area which is well-known for the grain quality. The goal of the founder is to produce top quality beer with totally organic and resulting from bio agriculture. Also, every material is recycled material – not for the beer!! But paper, carton and so on. Their motto is « Save the Planet – Drink Organic ». Since its creation, the sales have grown 50% each year and now it has a partnership with a pub in Inverness.

    The brewery is on its way of its expansion in order to start to export the products outside UK.
    Let’s get to the point: the beers! May I suggest you to visit the website? Their range is far from to be restrained.

    Of course, we have tasted some. But as every good product, they deserve a second tasting.

    RépondreSupprimer
  2. "Il faut être attentif, j'ai du faire deux demi-tour, mais j'étais distrait par le paysage."

    --> La même excuse est-elle valable pour les 386 autres fois?

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait. Je ne regardais ni la route, ni les panneaux. Le co-pilote non plus d'ailleurs.

    RépondreSupprimer

Auteurs à succès